big-ico-heart

FAM Les Coteaux de Sésame

Population accueillie

Le FAM Les Coteaux de Sésame accueille en internat des adultes âgés de plus de 20 ans présentant des Troubles du Spectre de l’Autisme et une déficience intellectuelle.

Modalités d’accueil

Ouvert 365 jours par an, le FAM dispose de 42 places : 39 en accueil permanent et 3 en accueil temporaire. Il est composé de 5 bâtiments de plain-pied :

-  3 résidences principales abritent chacune 2 unités de vie comprenant 7 chambres.

- 1 bâtiment situé au centre de l’ensemble architectural abrite 4 salles d’activité ainsi que le pôle médical, dédié aux consultations et aux soins en interne.

Date d'ouverture

2 avril 2012

Coordonnées et nom du directeur

1 route de Margon
34 480 POUZOLLES

Laurent BEAUDEAUX

Téléphone secrétariat 04 99 57 20 90

fam.pouzolles@sesameautisme3034.fr

 

Procédure d’admission

Peuvent se porter candidates, les personnes adultes avec autisme ou TSA, bénéficiaires d'une décision d’orientation en Foyer d’Accueil Médicalisé prise par la Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH). La priorité est donnée aux personnes dont le domicile de secours est le département de l'Hérault. Elles doivent adresser leur demande à la direction de l’établissement.

Constitution des dossiers

Après un premier contact par courrier ou par téléphone, les familles et/ou représentants légaux, et éventuellement l’établissement d’origine du demandeur, sont informés de la procédure. Un dossier de candidature leur est adressé.

Le dépôt de la candidature implique la constitution d’un dossier administratif devant être renseigné par la famille ou le représentant légal, l’établissement d’origine s’il y a lieu, et un dossier médical à compléter par le médecin du demandeur accompagné du diagnostic établi par le Centre de Ressources Autisme. Les éléments constitutifs du dossier sont présentés dans le livret d’accueil ou remis sur demande.

Sous réserve que l’agrément de l’établissement corresponde aux besoins d’accompagnement de la personne, le dossier dûment complété est alors inscrit sur liste d’attente.

Toute admission ne peut être effective qu’après une ou plusieurs périodes de stage ou d’accueil temporaire.

Fonctionnement de la Commission d'admission

La commission d'admission du FAM est composée des cadres hiérarchiques et fonctionnels. C’est l’instance où se décident les admissions ainsi que le calendrier des stages ou d’accueils temporaires.

La commission se tient au minimum une fois par trimestre et étudie, selon les places disponibles, les candidatures en attente. Le dossier médical est transmis au médecin psychiatre qui participe à l'élaboration du projet d'accueil.

Lorsqu’un dossier est retenu par la commission d’admission, il est proposé une première rencontre à la personne concernée et à sa famille et/ou son représentant légal, à l’établissement médico-social d’origine le cas échéant, afin de faire un premier examen de la candidature.

Une fois la demande validée, une seconde rencontre avec la famille ou l’équipe d’origine est programmée en vue de définir les objectifs visés pour l’accueil et recueillir des informations concernant les habitudes de vie de la personne.

Procédure d’accueil

Dans le cas où l’établissement dispose de place vacante sur une unité de vie et après évaluation du ou des périodes de stages ou d’accueil temporaire, l'admission est prononcée en commission d’admission et formalisée par un entretien avec le directeur. Un courrier est alors systématiquement adressé à l'intéressé et à son représentant légal pour fixer la date effective d'entrée. Si la décision d’admission prend en compte l’ordre chronologique d’inscription sur la liste d’attente, c’est surtout la possibilité d’intégration d’une personne sur l’unité où une place se libère qui sera déterminante, cette intégration étant largement conditionnée par les particularités de fonctionnement de la personne.

 Principes d’intervention et modalités d’accompagnement

Accueillies avec des parcours de vie et de soins très divers, les personnes reçues au FAM présentent toutes des TSA avec déficience intellectuelle, avec ou sans comorbidités.

À partir de références techniques concernant l’accueil en FAM et l’adaptation aux personnes avec TSA, de nos convictions éthiques et techniques, le choix institutionnel correspond à une approche intégrative qui convient le mieux aux articulations indispensables à un accueil tout au long de la vie.

Parmi les techniques d’interventions auprès des personnes avec TSA qui ont fait la preuve de leur pertinence et en tenant compte que nous nous adressons à des adultes porteurs d’une déficience intellectuelle moyenne ou sévère, nous avons mis en œuvre les aménagements du TEACCH, également nommé éducation structurée, qui permet de structurer le cadre spatial, temporel et d’organiser les tâches, de se référer aux intérêts particuliers des personnes, d’évaluer régulièrement l’évolution de leurs compétences, de proposer des repérages visuels de l’environnement, des séquences de vie, des absences et présences des professionnels.

Le choix d’activités est effectué en fonction des Projets d’Accompagnement Individualisé mais aussi des centres d’intérêts des personnes, des évaluations.

Nous avons choisi de proposer une observation des particularités sensorielles de chacun pour proposer des aides individuelles ou des aménagements collectifs pour favoriser l’inscription dans le groupe et l’environnement.

Nous avons développé l’analyse fonctionnelle des comportements inappropriés en recherchant les éléments de contexte y compris sensoriels, les modes de résolution, les risques de renforcement.

Nous donnons une place primordiale à la prévention somatique ainsi qu’à l’évaluation et au traitement de la douleur.

Nous souhaitons proposer l’apprentissage de comportements nouveaux et de compétences nouvelles en nous appuyant sur l’ABA.

Enfin, nous souhaitons favoriser le développement de la communication verbale ou par échange d’images.

La garantie d’un accueil en sécurité pour des adultes vulnérables tant sur le plan psychique que physique.

Depuis l’ouverture du FAM, les professionnels ont pu appréhender la complexité des troubles et la spécificité des besoins sur le plan éducatif, somatique et psychiatrique des adultes avec TSA. Une grande attention est ainsi portée à leur santé physique, dont les désordres somatiques peuvent être occultés par la symptomatologie autistique notamment avec l’altération de la communication et les troubles du comportement.

Très vite, les professionnels ont donc été confrontés et alertés sur la notion de danger, du fait des risques majeurs - présents dans tous les actes de la vie quotidienne, que présente la population accueillie :

  • leur imprévisibilité : lors de sorties, certains peuvent présenter des conduites à risque
  • leur méconnaissance ou absence de la notion de danger
  • leur incapacité à exprimer et à localiser une douleur. Les personnes autistes peuvent rester pendant de longues périodes avec des douleurs intenses non détectées en raison de cette incapacité. Les risques de développer des pathologies graves et irrémédiables sont réels, d’où l’importance d’un suivi médical efficient.
  • Le risque de fausses routes lié à la fois aux troubles de la déglutition et aux comportements compulsifs constituent également des risques permanents : les repas sont des moments anxiogènes qui demandent attention et vigilance constantes.

Nous avons pensé un dispositif prenant en compte toutes les dimensions :

  • Lieu de vie et environnement avec l’adaptation nécessaire pour une meilleure appréhension et compréhension des organisations, du déroulement temporel spatial et factuel comme nous l’avons vu ci-dessus
  • Prendre soin dans le quotidien par une attention pour les goûts de chacun, les particularités sensorielles, les désavantages et par une adaptation des rythmes de vie, des activités, des rituels…
  • Une offre de soin à deux niveaux :
  • Somatique de proximité par la présence d’infirmières et aides-soignantes sur les unités ; l’intervention du médecin de l’établissement et du médecin du village in situ. En établissant des conventions avec les services de soins extérieurs pour faciliter le parcours de soin.
  • Spécifiques en lien avec l’autisme : entretiens individuels, équithérapie, balnéothérapie, hypostimulation sensorielle, pédagogie structurée. Rééducations orthophoniques et en psychomotricité.

L’analyse clinique de chaque situation est préalable à toute démarche : les diagnostics initiaux, les parcours de soin et de vie de ces personnes sont divers.

Nos projets éducatifs et de soin sont tout particulièrement centrés sur le maintien de l’état de santé physique et psychique des résidents. La prévention des risques, la recherche du confort sensoriel, de l’adaptation de leur environnement font l’objet d’une attention constante.

Réseau et partenariats

Au niveau du projet de soin

  • Centre Hospitalier Général de Béziers (soins ambulatoires, urgences, psychiatrie)
  • Clinique Pasteur Pézenas (HAD)
  • Pharmacie des Fontaines Gabian
  • Laboratoire d’analyses médicales
  • Professionnels libéraux (médecins généralistes et spécialistes, rééducateurs)

Au plan éducatif

  • Le Centre Aquatique l’Archipel à Agde,
  • Le Judo Sport Adapté au Dojo de Bédarieux,
  • La piscine Muriel Hermine à Servian,
  • Le Sport Adapté du Biterrois,
  • Le centre équestre de Cabrerolles à Servian pour les activités d’équitation et d’équithérapie,
  • Le Domaine de l’Arjolle pour des activités d’ouvrage en viticulture

Secteur médico-social

  • Centre de Ressources Autisme Montpellier
  • Collectif Autisme Ouest Hérault
  • Inter MAS –FAM 34
  • Autres ESMS : Outre le réseau Sésame Autisme Languedoc Roussillon, FAM Montflourès et Quarante, FAM Le Hameau des horizons Clapiers, FAM Le Guilhem Montpellier, IME Les Hirondelles Sauvian, IME L’Ensoleillade St André de Sangonis…

Soutenu par

Localisation géographique

FAM Les Coteaux de Sésame

1 route de Margon
34480 POUZOLLES

SOUTENEZ-NOUS

ENSEMBLE NOUS SERONS PLUS FORTS !